MonPetitMobile

Comparez en toute simplicité

des smartphones de qualité !

Les relations entre Huawei et Google inquiètent le Congrès des États-Unis

Publié le 22 juin 2018 à 13h21

Thomas T.

Pas de commentaire

Le Congrès américain a clairement Huawei, et par conséquent Google, dans le collimateur. Selon certains de ses membres, les relations entre les deux entreprises ne sont pas assez claires, et auraient permis le vol de données d’utilisateurs. Cela intervient quelques jours seulement après l’accusation portée à l’encontre de Facebook, d’avoir vendu des données, notamment à Huawei.

Android Messages au coeur de la polémique

C’est le Wall Street Journal qui rapporte cette information. Certains membres du Congrès américain s’inquiètent des relations entre Huawei, constructeur chinois de smartphones, et le géant Google. Les smartphones de la marque chinoise sont en effet équipés d’Android Messages depuis le mois de janvier. Ce service de messagerie fonctionne selon le protocole RCS, pour Rich Communication Service. Ce protocole est censé remplacer le SMS dans le futur. Google, par ce partenariat avec Huawei, cherche donc à poursuivre son développement. Selon le Congrès, la présence d’Android Messages sur les smartphones de la marque chinoise pourrait permettre à Huawei de voler les données privées des utilisateurs américains.

Le congrès américain vise Googe à cause de l'application Android Messages.

Android Messages, développé par Google, est la cible de l’accusation du Congrès américain.

Dans un climat tendu par les scandales récents, Google rassure

Google a vite réagi à ces accusations des membres du Congrès. La firme américaine a notamment expliqué entretenir des partenariats avec de nombreuses marques, dont Huawei. En outre, l’entreprise de la Silicon Valley a tenu à rappeler l’importance du respect de la protection de la vie privée de ses clients. Il faut savoir que cette nouvelle polémique survient dans un climat particulier. En effet, Facebook a récemment été attaqué pour avoir laissé des constructeurs chinois accéder à des données personnelles d’utilisateurs américains. Le Congrès américain avait également interrogé Mark Zuckerberg concernant le scandale du Cambridge Analytica lors de l’élection de 2016.

scandale cambridge analytica Facebook a du répondre devant congrès américain.

Récemment, c’est Facebook qui a du répondre devant le Congrès américain concernant le scandale du Cambridge Analytica.

Enfin, il ne faut pas oublier que l’administration Trump mène une guerre contre Huawei, et les constructeurs chinois en général. Cette annonce du Congrès fait également suite à l’abandon de Google du projet Maven, en collaboration avec le Pentagone. Ce projet avait pour but de développer des intelligences artificielles dans les drones de l’armée américaine, pour les aider à distinguer les silhouettes humaines. De nombreux employés de Google avaient alors signé une pétition, estimant que ce projet était contre les valeurs de l’entreprise. Une décision que le gouvernement américain n’a peut-être pas si bien acceptée.

À voir aussiAndroid Oreo déployé sur le Galaxy Note 9 : à quoi faut-il s’attendre ?

Auteur de l'article : Thomas T.

27 articles publiés

Thomas Triponney

Thomas Triponney

Passionné par les nouvelles technologies, Thomas vous éclaire chaque jour sur les nouveautés logicielles et matérielles à retenir dans l'actualité.

Donnez votre opinion : commentez !