MonPetitMobile

Comparez en toute simplicité

des smartphones de qualité !

S’émanciper de la Chine et délocaliser sa production, une volonté qui se précise pour Apple

Publié le 23 août 2019 à 8h19

Anaïs H.

Pas de commentaire

Pour pouvoir assembler ses différents produits, dont notamment ses iPhone et ses MacBook, Apple doit faire appel à des sous-traitants. Ces derniers se trouvent pour la plupart en Chine, ce qui permet à la firme américaine de produire ses appareils à moindre coût. Le constructeur envisage toutefois de procéder autrement et demande à ses sous-traitants de penser à quitter le sol chinois. Cette décision fait notamment écho à la guerre commerciale opposant actuellement la Chine et les États-Unis.

Apple : une délocalisation en lien direct avec la guerre commerciale sino-américaine

À la fin de l’année 2018, Apple avait déjà évoqué la possibilité de quitter le sol chinois. Toutefois, cela n’était prévu qu’à une condition : l’application de la taxe à 25% évoquée par Donald Trump. Dans les faits, cette dernière concerne plusieurs centaines de milliards de produits importés depuis la Chine. Après des mois d’accalmie, cette mesure semble être plus actuelle que jamais avec une possible application dès la fin du mois de juin 2019.

La délocalisation de Chine concernerait 30% de la production d'Apple

Apple envisage précisément de délocaliser 30% de sa production.

Une telle mesure de la part du gouvernement américain est la conséquence directe de la guerre commerciale opposant la Chine et les États-Unis. Un autre constructeur de smartphones, Huawei, se retrouve d’ailleurs en première ligne dans cet affrontement. De son côté, Apple ne compte pas subir les conséquences d’une telle décision. Dans cette optique, la firme vient de demander à ses sous-traitants d’envisager de partir dans d’autres pays que la Chine.

5 millions d’emplois menacés par le retrait d’Apple du sol chinois

Apple semble définitivement prêt à prendre son indépendance de la Chine. Cette délocalisation ne sera toutefois pas sans conséquence. La société américaine représentant directement 10 000 emplois en Chine, au moins 5 millions de postes parmi ceux-ci seraient réellement menacés par ce retrait du territoire.

Pour pouvoir continuer à produire tous ses appareils, la firme évoque en outre une installation dans d’autres pays d’Asie tels que le Vietnam, l’Indonésie ou bien encore la Malaisie. En plus de la disparition de millions d’emplois, Apple devra faire avec des infrastructures n’étant pas aussi fiables qu’en Chine.

À voir aussi : Apple ne fait pas partie des constructeurs de smartphones les plus fiables du marché.

Auteur de l'article : Anaïs H.

67 articles publiés

Anaïs Hillion

Anaïs Hillion

Donnez votre opinion : commentez !