MonPetitMobile

Comparez en toute simplicité

des smartphones de qualité !

Huawei : les ventes de smartphones commencent à chuter sur le continent européen

Publié le 28 juin 2019 à 11h00

Anaïs H.

Pas de commentaire

Les relations entre Huawei et le gouvernement américain font beaucoup parler ces dernières semaines. Néanmoins, il reste parfois compliqué de se rendre compte de l’impact direct que cela peut avoir sur le constructeur. En ce mois de juin, des analystes britanniques publient dans cette optique les résultats de leur étude. Les conclusions font entre autres état d’une baisse de 20% pour la vente des smartphones Huawei en France, et ce à peine quelques jours après la prise de décision du gouvernement américain.

France : la perte d’Android entraîne une chute des ventes de 20% pour les smartphones Huawei

Selon les analystes de l’institut anglais Canalys, les ventes de smartphones Huawei ont chuté de 20% juste après l’annonce du retrait de leur licence Android. Face à ce problème, les consommateurs craignent notamment que les smartphones de la firme deviennent obsolètes. Pour avancer ce chiffre, les analystes s’appuient sur des données des acteurs de la télécommunication en France, qui souhaitent rester anonymes.

Huawei passe devant Apple et s'impose en deuxième places sur la vente des smartphones

Début 2019, Huawei s’est imposé comme le numéro 2 mondial en termes de ventes de smartphones.

L’Hexagone n’est pas la seule zone européenne où Huawei doit faire face à des mésaventures. Différents opérateurs britanniques ont par exemple décidé de ne pas mettre en vente le Mate 20 X 5G. Ce smartphone ne sera normalement commercialisé qu’en juillet 2019 en Grande-Bretagne, moment où Vodafone, le partenaire de Huawei, lancera à son tour son réseau mobile 5G.

Huawei : une place menacée sur le marché européen des smartphones

Cette baisse des ventes n’est pas sans conséquence pour Huawei. Le marché européen est en effet le second plus important pour la marque, juste après la Chine. La firme ambitionnait d’ailleurs de dépasser prochainement Samsung, qui trône à la première place dans cette partie du monde.

Bien que Huawei n’ait pas atteint le sommet du podium en termes de ventes, sa croissance fulgurante en Europe a été des plus impressionnantes. Afin d’espérer regagner la confiance des européens, la firme se dit même prête à signer des accords de non-espionnage. Une plainte a également été déposée auprès de la justice américaine afin de faire lever les sanctions qui pèsent sur le constructeur.

Le président de Huawei, Liang Hua, au sujet des accusations d'espionnage pesant sur sa firme

Face à l’inquiétude, Liang Hua, le président de Huawei, se dit prêt à signer des accords de non-espionnage.

Pour la suite, Huawei a d’ores et déjà déposé la marque de son système d’exploitation en Europe. Cela n’a toutefois pas suffi à rassurer les consommateurs, qui restent sceptiques. L’annonce de la fin des accords avec Facebook ne devrait en outre rien arranger, et notamment lorsque l’on connaît la popularité des applications du groupe de Mark Zuckerberg, dont font partie Facebook et Instagram, sur le Vieux Continent.

À voir aussi : début 2019, Huawei dépasse Apple en termes de ventes.

Auteur de l'article : Anaïs H.

38 articles publiés

Anaïs Hillion

Anaïs Hillion

Donnez votre opinion : commentez !