MonPetitMobile

Comparez en toute simplicité

des smartphones de qualité !

Articles rédigés par Sylvain Peysieux

Publié le 1 juillet 2015 à 21h08

Sylvain P.

Pas de commentaire

Galaxy S6 Edge+ : Samsung dépose la marque aux USA

Un nouveau téléphone luxueux pour la gamme des Galaxy serait dans les tuyaux ! La firme sud-coréenne a déposé fin juin une marque, s’intitulant « Galaxy S6 Edge+ ».

Samsung dépose le nom « Galaxy S6 Edge+ »

C’est en cherchant des informations intéressantes que le gestionnaire d’un site de rumeur sur les Galaxy de Samsung a découvert une information de grande valeur. Sur le site de l’United States Patent and Trademark Office (l’Institut National de la Propriété aux Etats-Unis), il a pu trouver une marque nouvellement déposée par Samsung Electronics Co. Ltd, à savoir le S6 Edge+. Le dépôt en lui-même date du 26 juin 2015, et la validation par l’office en charge des dépôts de marque a validé la demande tout récemment, le 30 juin seulement.

Quelles sont les rumeurs du S6 Edge+ ?

Certains évoquaient déjà un nouveau gros smartphone en cours de développement par les ingénieurs de Samsung, faisant suite au S6 Edge. Ce dépôt de marque traduit bel et bien un projet plausible du sud-coréen, qui semble vouloir prendre les devants en déposant une protection au futur nom qu’il pourrait donner au téléphone. Les rumeurs évoquent ainsi un écran compris entre 5,5 pouces (égal à l’iPhone 6 Plus) et 5,7 pouces. La définition de l’écran serait elle aussi au rendez-vous, et particulièrement impressionnante : 2560*1440 pixels. La batterie équipant le tout serait un 3000 mAh, pour un capteur photo de 16 mégapixels, et un processeur Snapdragon 808 avec 3 Go de mémoire vive.

Publié le à 13h03

Sylvain P.

Pas de commentaire

Le fabricant Xiaomi délocalise sa production

C’est une première : le fabricant chinois Xiaomi a décidé de délocaliser une partie de sa production de smartphones hors de Chine. En cause dans ce changement de stratégie, les taxes chinoises qui lui sont demandées, et qu’il éviterait de payer en changeant de pays. (suite…)

Publié le 11 juin 2015 à 15h12

Sylvain P.

Pas de commentaire

Le HTC One M10 pour bientôt

Le fabricant taïwanais HTC serait en train de développer la version future du One M9 dans le plus grand secret. Un designer a publié une vidéo d’une rare qualité du smartphone (suite…)

Publié le 31 mai 2015 à 22h53

Sylvain P.

Pas de commentaire

Samsung : changement à la tête du Groupe

On connait très bien les produits de Samsung, tel que le Galaxy S6 ou le Edge. Mais connaissiez-vous pour autant le nom de son PDG ? Il s’agit de Lee Kun-hee, qui devrait bientôt laisser place à Lee Jay-yong, actuellement vice-président et accessoirement fils du PDG.

Samsung se sépare de son PDG

Les problèmes de santé auront eu raison du PDG Lee Kun-hee, qui devrait dans les mois à venir laisser les rênes de l’entreprise à son fils, pressenti pour prendre la suite de son père. Un changement de stratégie est par ailleurs évoqué, et devrait permettre au groupe de se renforcer, et de donner plus de responsabilités à son dirigeant.

Comme chacun sait, le groupement Samsung est extrêmement vaste, ayant des filiales aux quatre coins du monde, du micro-ondes aux smartphones en passant par la construction. La stratégie mise en place devrait permettre au groupe international de rassembler diverses filiales jusqu’alors éparpillées.

Samsung, c’est avant tout une affaire de famille. Ainsi, le futur PDG sera la troisième génération à diriger le Groupe. Le fils du PDG actuel n’ayant pas atteint les cinquante ans possèdera pas moins de 16,5% des actions du géant, ses deux soeurs se partageant quant à elles également 11%.

Les premiers mois de sa prise de poste devrait de ce fait concerner l’agrandissement de l’emprise de sa famille sur Samsung, mais aussi redresser les bénéfices du groupe, ayant diminué de manière très sensible en 2014, Apple n’étant pas pour rien dans ces mauvais résultats.

Publié le à 22h36

Sylvain P.

Pas de commentaire

Projet Valley de Samsung : un smartphone à deux écrans

Samsung entend bien garder sa position de leader de ventes de smartphones en volume, qu’il vient de reprendre au premier trimestre 2015 à Apple. Un nouveau produit sous le nom de code « Projet Valley » semble être dans les tuyaux, selon le site spécialisé Sammobile. (suite…)

Publié le 11 mai 2015 à 17h56

Sylvain P.

Pas de commentaire

L’iPhone 6 rechargeable avec de l’air

Une entreprise travaille depuis de nombreux mois sur une caractéristique particulièrement originale : une recharge de batterie avec l’électricité présent dans… l’air.

La startup Nikola Labs propose une innovation particulièrement étonnante : la possibilité de transformer les ondes radio présentes dans l’air en électricité, pour ensuite pouvoir utiliser l’énergie récupérée pour recharger son smartphone. Selon la jeune pousse, à l’ère du numérique, il est nécessaire de mettre en place des innovations radicales, parmi lesquelles se situe leur invention.

Comment la recharge avec de l’air fonctionne-t-elle ?

Lorsqu’un téléphone utilise le Wi-Fi, la technologie Bluetooh ou les fréquences 3G ou 4G, près de la totalité de l’énergie dépensée par le téléphone est gaspillée, une infime partie de l’ordre de un dixième étant réellement utilisé. Les fréquences radios non-utilisée pourraient selon la startup être réinjectée dans le mobile, et une coque mis à disposition par Nikola Labs pourrait jouer ce rôle d’intermédiaire.

La startup souhaite donc utiliser une coque, à mettre sur son iPhone 6 ou tout autre smartphone compatible. L’ustensile rechargerait de ce fait de manière automatique l’iPhone, permettant une autonomie pour le téléphone tactile extrêmement élevée. Le chiffre d’un gain de batterie de l’ordre de 30% est évoqué, rendant ce nouveau gadget loin d’être inutile, plus encore si on garde à l’esprit que cette innovation risque dans les années de s’améliorer.

Quelles autres utilisations possibles ?

Dans quelques années, on pourrait ainsi imaginer une très fine coque pour iPhone protégeant non seulement le produit, mais lui permettant de réduire sa consommation d’énergie. A terme, ce pourrait même être une technologie intégrée dans tous les téléphones tactiles, permettant des gains pécuniaires, écologiques et une augmentation sensible de l’autonomie de nos batteries, point actuellement problématique auprès de la plupart des smartphones commercialisés à ce jour. Ordinateurs portables, tablettes et les nombreux autres objets électroniques existants pourraient également être concerné par cette innovation.

Le projet de Nikola Labs devrait être proposé dans les semaines à venir auprès du site de crowdfunding Kickstarter, avec un prix annoncé pour son produit à 99$, encore non produit.

Publié le 21 avril 2015 à 22h53

Sylvain P.

Pas de commentaire

Nokia pourrait se relancer dans les téléphones mobiles

Racheté en 2013 par Microsoft, la marque finlandaise connue pour ses téléphones mobiles robuste pourrait bien faire à nouveau son apparition, dès la fin de l’année 2016.

Retour sur l’histoire

A la rentrée 2013, avec le rachat de l’activité téléphonie mobile de Nokia, Microsoft s’était porté acquéreur de la majorité de l’entreprise. Le montant de l’acquisition avait atteint la norme colossale de 7,2 milliards de dollars. La gamme de téléphones tactiles Lumia ayant changé de pavillon, auparavant nommée “Nokia Lumia”, était alors devenue “Microsoft Lumia”, ou plus communément “Lumia”, suivi d’un nom ou du numéro relatif au smartphone dont il était question.

En 2014, à la suite de pertes impressionnantes dans le secteur du mobile et après la fusion avec la filiale de Nokia, pas moins de 18000 postes avaient été supprimés.

Nokia, le renouveau ?

Selon le site d’actualité américain Re/Code, spécialisé dans la technologie, Nokia pourrait faire son retour dans moins de deux ans.

Le groupe finlandais Nokia, recentré sur son cœur de métier, pourrait proposer à la vente de nouveaux téléphones, mais aussi se lancer dans de nouveaux débouchés, tels que la réalité virtuelle. Le scandinave ne pouvait en effet pas commercialiser de téléphones sous sa marque, clause de non concurrence auprès de Microsoft oblige.

La partie de Nokia perdurant, spécialisée en gestion de portefeuille de brevets, pourrait proposer des téléphones sous licence, fabriqué par un autre groupe. C’est par exemple le cas de la gamme Nexus de Google. Le finlandais propose déjà à l’heure actuelle une tablette, nommée N1, tournant sous Android. Pour le moment exclusivement vendue en Chine, elle est produite par le sous-traitant Foxconn, connu pour gérer également les produits Apple tels que l’iPhone 6.