MonPetitMobile

Comparez en toute simplicité

des smartphones de qualité !

Sans Huawei, l’Europe doit s’attendre à débourser 55 milliards d’euros supplémentaires pour le déploiement de la 5G

Publié le 12 septembre 2019 à 11h34

Anaïs H.

Pas de commentaire

Depuis mai 2019, Huawei doit faire face à des accusations d’espionnage de la part du gouvernement américain. Aux États-Unis, les entreprises ne peuvent par conséquent plus commercer avec la firme chinoise. À cause de la perte de ses partenariats avec ces sociétés américaines, le constructeur se retrouve alors contraint de redoubler d’efforts sur les autres marchés du monde. Malgré ces déboires, la firme reste tout de même un atout majeur pour l’Europe, notamment en ce qui concerne le déploiement de la 5G. Selon un rapport de la GSMA, une association fédérant différents acteurs de la téléphonie mobile, l’Europe peut difficilement se passer de Huawei sur le point. Sans le constructeur, l’Union Européenne doit en effet se préparer à débourser 55 milliards d’euros supplémentaires pour déployer son réseau 5G.

5G sans Huawei : un coût supplémentaire pour l’Europe, mais également un retard considérable

D’après le rapport de la GSMA, publié dans les colonnes du Figaro, déployer la 5G sans l’aide de Huawei reste compliqué pour l’Europe. La première raison est d’ordre financière, avec notamment un surcoût fixé à 55 milliards d’euros. S’ajoute à cela un retard considérable pour la mise en route du service commercial, estimé à environ 18 mois. Cette conséquence s’explique entre autres par l’état actuel du marché européen de la 5G. Dans les faits, 80% des parts s’avèrent détenu par seulement trois acteurs, dont Huawei. Sans le constructeur, les opérateurs auraient alors l’obligation de remplacer leurs équipements, entraînant par conséquent un surcoût financier colossal.

Les opérateurs de téléphonie s'inquiètent face à une éventuelle interdiction de Huawei en Europe avant la 5G

La possible interdiction de Huawei en Europe représente une véritable inquiétude pour les opérateurs de téléphonie.

En Europe, de nombreux pays ne comptent pas se passer de Huawei pour le déploiement de la 5G

Face aux conclusions de ce rapport, il semble compliqué pour l’Union européenne d’imaginer la 5G sans Huawei. Bien que Donald Trump n’a de cesse d’encourager les gouvernements européens à se passer du constructeur chinois, beaucoup d’entre eux ne sont pas décidés à emboîter le pas aux États-Unis. La France a d’ailleurs d’ores et déjà montré son soutien à la firme. Le gouvernement français justifie sa décision par la nécessité d’un “meilleur accès technologique”. Outre-manche, l’opérateur Vodafone proposera quant à lui bientôt son propre réseau 5G, développé en partenariat avec Huawei.

À voir aussi : en France, le déploiement du réseau 5G d’Orange se fera sans Huawei.

Auteur de l'article : Anaïs H.

68 articles publiés

Anaïs Hillion

Anaïs Hillion

Donnez votre opinion : commentez !