MonPetitMobile

Comparez en toute simplicité

des smartphones de qualité !

Comment Apple a décidé de rompre avec Intel en 2020 ?

Publié le 5 août 2020 à 15h46

Louis O.

Pas de commentaire

Le choix a peut-être surpris, pourtant Apple a décidé de rompre, après 15 ans de partenariat, avec Intel. Les nouveaux processeurs ARM devraient embarquer sur les nouveaux MAC à la fin de l’année. 15 ans de partenariat et voici qu’Apple a mis fin à son histoire commune avec Intel. La marque à la Pomme a décidé d’utiliser ses processeurs ARM après toutes ces années de dépendance à Intel. De ce fait, le géant Californien est prêt à tourner la page d’Intel pour des questions d’indépendance et de performance.

Apple lassé par Intel et ses processeurs trop gourmands en énergie ?

Pourquoi Apple va-t-il lâcher Intel en 2020 après quinze années de bonne entente entre les deux entreprises ? Plusieurs hypothèses sont posées par les suiveurs des actualités de Cupertino. La première, le savoir-faire d’Apple, qui travaille depuis quelques années sur une toute nouvelle architecture de puce. Le Californien a donc mis à exécution son prototype que TSMC pourrait produire pour l’ensemble de ses produits. Ainsi, les Mac seraient parmi les derniers à rejoindre la collection des produits de la Pomme avec une puce ARM. Avant eux, l’iPhone 11 et l’iPad Pro ont été équipés en effet, des puces ARM très performantes dans l’usage des appareils Apple.

La nouvelle puce ARM d'Apple.

La nouvelle puce ARM d’Apple signe la fin du partenariat avec Intel.

Deuxième hypothèse, l’envie d’Apple de marquer sa différence avec les puces d’Intel. Si, autrefois le leader de la puce informatique a équipé un grand nombre de constructeurs, cela semble révolu. D’autres concurrents d’Apple comme Samsung ou LG ont choisi de ne pas se fier à Intel. Pourtant, Cupertino a décidé de produire elle-même ses puces et les premières tendances se confirment : la firme de Tim Cook serait en train de produire un modèle 12 cœurs. Un choix stratégique pour maximiser la performance du Mac et de l’iMac après coup. Cette puce promet des performances similaires ou supérieures aux dernières puces x86 d’Intel. Les puces ARM seraient plus petites techniquement ce qui donnerait un avantage supplémentaire aux performances des produits de la Pomme.

Est-ce la fin réelle du mariage de la Pomme avec Intel ?

Le géant Californien a montré sa satisfaction quant à l’utilisation des puces ARM sur iPhone. Dans un souci d’économie, Apple pourrait être le grand gagnant de sa séparation avec Intel. Le créateur de l’iPhone ne verserait plus des sommes importantes à son partenaire encore pour quelque temps. En l’occurrence, Cupertino mettrait fin à sa collaboration avec Intel en 2025, voire plus tôt. D’autres médias comme Forbes évoquent séparation en 2023.

Tim Cook présente la nouvelle puce ARM (1)

La puce ARM d’Apple suscite beaucoup d’espoir sur les Mac.

Pendant ce temps, Apple prépare un nouvel iMac avec un processeur Intel avant de basculer vers l’ARM. Cupertino souhaite une transition douce pour tous ses fans, propriétaires d’un Mac ou iMac sous Intel. Cette transition est en outre, nécessaire pour les développeurs de la firme californienne. Les applications devraient s’adapter en outre, aux contraintes des nouvelles puces ARM. Le géant californien est donc convaincu que ce changement de cap améliorait la performance de ses produits vendus par millions dans le monde.

Auteur de l'article : Louis O.

6 articles publiés

Louis Oeuvrard

Louis Oeuvrard

Donnez votre opinion : commentez !