MonPetitMobile

Comparez en toute simplicité

des smartphones de qualité !

Bouygues Telecom refuse le calendrier 5G du Gouvernement

Publié le 16 août 2020 à 11h27

Louis O.

Pas de commentaire

La 5G offre un débat sensible en France, le Gouvernement et les opérateurs télécoms sont divisés sur son déploiement. Bouygues Telecom exprime de grandes réserves quant à son potentiel. La 5G est déjà très critiquée dans le monde. Les associations de défense des consommateurs dénoncent les nuisances provoquées dans l’espace public. Parmi ses nuisances, la puissance des ondes et la fiabilité réelle du réseau. De plus, les opérateurs Bouygues Telecom, Orange et SFR rechignent à mettre la main à la poche. Ils demandent des précisions au Gouvernement et un nouveau calendrier. En attendant, c’est le Sénat qui interroge les opérateurs sur le potentiel de la 5G en France.

Bouygues Telecom réticent au développement de la 5G

Les opérateurs télécoms ressentent les effets de la crise du COVID-19. Ils engagent de nombreuses promotions attrayantes sur le marché pour convaincre les usagers. Pourtant, un autre débat secoue en ce moment le marché des télécoms: la 5G. Il y a quelques jours, elle entre dans une nouvelle phase de négociation après les annonces du Gouvernement. En effet, il souhaite ouvrir les enchères en septembre et une commercialisation des forfaits en décembre. Le calendrier établi par le Gouvernement ne convient pas à Bouygues Telecom qui ne souhaite pas investir sur la 5G, trop tôt selon lui.

Bouygues ne souhaite pas investir dans la 5G.

La 5G, Bouygues ne souhaite pas pour le moment y consacrer des moyens financiers.

Martin Bouygues s’est justifié devant la commission du Sénat et réitère sa proposition de repousser le calendrier. Il n’est pas question pour Bouygues Telecom de lancer un plan d’investissement alors que le débat public n’a pas eu lieu. Un argument solide pour Bouygues Telecom qui veut gagner du temps et consolider son réseau 4G. Fragilisés comme tous ses concurrents, l’opérateur mobile suggère d’autres options avant de penser à la 5G en France.

L’opérateur télécom souhaite une renégociation des enchères et terminer le développement de la 4G

Bouygues Telecom annonçait devant la commission sénatoriale son intention de clôturer sa couverture 4G partout en France. Sa priorité reste les territoires ruraux encore en difficulté. Ces zones rurales où la France conserve des zones blanches. En conséquence, le Gouvernement avait pressé en 2017 les opérateurs à agrandir leur couverture mobile auprès des Français éloignés de la bande passante. Bouygues Telecom serait favorable à un compromis, à une renégociation sur les enchères 5G et en contrepartie une couverture totale 4G du réseau. L’opérateur veut à tout prix éviter un télescopage entre le financement simultané de la 4 et 5G.

Passer de 4G à 5G.

Bouygues Telecom n’est pas favorable au développement de la 5G.

Le PDG souhaite convaincre le Gouvernement de modifier son calendrier pour laisser du temps aux opérateurs. Les associés de Martin Bouygues ont assuré en outre que la 5G serait pleinement opérationnelle en 2023. Le débat risque de durer tout l’été d’autant plus que l’ARCEP -Autorité de régulation des communications électroniques et des postes- doit encore rendre sa décision.

Auteur de l'article : Louis O.

51 articles publiés

Louis Oeuvrard

Louis Oeuvrard

Donnez votre opinion : commentez !