MonPetitMobile

Comparez en toute simplicité

des smartphones de qualité !

Samsung refuse de payer les 533 millions de dollars qu’il doit à Apple pour avoir copié son iPhone

Publié le 4 juillet 2018 à 10h12

Bastien N.

Pas de commentaire

Le feuilleton judiciaire continue entre Samsung et Apple. Le constructeur sud-coréen refuse de payer l’amende de 533 millions de dollars à laquelle l’a condamné la cour de San Jose en Californie. Samsung est accusé d’avoir violé cinq brevets de la marque à la pomme. Trois de ces brevets sont des éléments matériels et les deux autres concernent les logiciels.

La guerre des brevets entre les deux Titans du téléphone

Le procès court depuis près d’une décennie déjà. Samsung oppose une fin de non-recevoir à sa condamnation. Il demande la réouverture du procès et le réexamen de son dossier. Apple accuse la société sud-coréenne de plagiat pour cinq éléments de son célèbre smartphone : l’iPhone. Pour une de ces fonctions, Samsung se défend en plaidant l’absence de preuves, malgré les similitudes manifestes. Elle contre-attaque même en réclamant à Apple 145 millions de dollars pour son procès autour du brevet multi-touch. A l’époque, le tribunal rejette l’accusation et blanchit Samsung.

samsung procès google

Samsung refuse de payer à Apple l’amende pour plagiat.

Un différend de 972 millions de dollars non soldé entre Samsung et Apple

Le fabricant sud-coréen ne conteste cependant pas le plagiat lui-même. Il demande en revanche que le montant de l’amende se base sur les seules parties des téléphones en cause et non sur l’ensemble de ses bénéfices. Au début du procès, l’amende se chiffrait à 1 milliard de dollars. Depuis, elle se ramène à ces 533 millions de dollars et Samsung en conteste encore 399 millions. Depuis peu, l’avocat de la firme a même demandé à ce que la somme se réduise à 28 millions de dollars. En réponse, l’avocat d’Apple réclame encore l’entièreté du milliard initial pour trois brevets, notamment sur le design de la coque. Et encore 5 millions de dollars supplémentaires pour les brevets qui concernent les logiciels.

apple samsung plagiat

La partie en gris est l’objet du litige autour du brevet de la coque.

Apple en fait une question de principe et de sentiments

Dans ce litige, Apple minimise les questions d’argent et plaide pour le respect de son travail et du droit intellectuel. Tony Blevins, chargé des approvisionnements chez Apple, témoigne ainsi de l’amertume provoquée par sa découverte des similitudes entre les deux téléphones. Nul ne doute que l’affaire soit avant tout sentimentale.

Nous avons déposé des brevets et fait les choses correctement de manière à profiter des fruits de notre labeur. Lorsque les téléphones de Samsung sont sortis, vous pouvez imaginer tous les sentiments négatifs que cela a engendré.

Auteur de l'article : Bastien N.

18 articles publiés

Bastien Noel

Bastien Noel

Donnez votre opinion : commentez !