MonPetitMobile

Comparez en toute simplicité

des smartphones de qualité !

Google tente de masquer l’échec de sa gamme Pixel 3

Publié le 7 mars 2020 à 17h24

Hamidouche L.

Pas de commentaire

Google continue de prendre des risques avec l’annonce courant octobre de sa gamme Pixel 4. Considérant l’accueil mitigé qu’a  reçu la gamme précédente Pixel 3, ce choix peut paraître osé. Google s’entête visiblement à vouloir diversifier ses secteurs d’activités. Une prise de risque qui n’est pas systématiquement récompensée.

Les caractéristiques du Pixel 3 illustrent un smartphone en dents de scie

Fournir le système d’exploitation de 80% des terminaux mobiles ne semble pas suffire au géant de la Silicon Valley. Ce dernier souhaite s’installer confortablement à la table des constructeurs. Un objectif que son précédent smartphone, le Google Pixel 3, n’a visiblement pas su atteindre. Le modèle a subi la foudre des consommateurs. Ils reprochent au produit un manque d’autonomie et une certaine lenteur.

Comparaison entre les smartphones Pixel 3 et le Pixel 4 de Google

Google compte bien se rattraper avec la gamme suivante.

À cela s’ajoutent des fermetures forcées d’applications lorsque la mémoire RAM du téléphone arrive à ses limites. Ironique, puisque le Pixel 3 est optimisé pour le système d’exploitation de la même firme. Cependant, le téléphone propose un appareil photo de très bonne qualité et demeure simple à prendre en main. Cela n’a malheureusement pas suffi pour attirer la clientèle.

Google souhaite-t-il masquer son échec sur le marché des portables ?

Effectivement, un détail peut attirer l’attention. Alphabet, la maison mère de Google, s’est bien gardée de communiquer les ventes de la gamme Pixel 3. En déduire que le nombre de smartphones écoulés n’est pas très élevé relève du bon sens. Une analyse précise du bilan annuel d’Alphabet permet de dégager une estimation d’environ 12 millions d’exemplaires vendus. Si Google est omniprésent de manière tacite sur le marché de la téléphonie mobile via Android, la marque peine à s’imposer en tant que constructeur.

Motorola racheté puis revendu à pertes à Alphabet

Motorola symbole de l’échec de Google sur le marché des smartphones.

Malgré plusieurs stratégies adoptées, Google rame. Le rachat de Motorola pour près de 12,5 milliards de dollars, revendu 2,91 milliards moins de deux ans plus tard à Lenovo illustre cela. L’entreprise aurait-elle d’énormes difficultés à pénétrer le marché des smartphones ? Surprenant, dans la mesure où Google reste un symbole d’innovation dans l’esprit des consommateurs. L’entreprise américaine compte bien sur la sortie de la nouvelle gamme Pixel 4 pour s’imposer durablement sur le marché des constructeurs mobiles.

Auteur de l'article : Hamidouche L.

11 articles publiés

Hamidouche Lounici

Hamidouche Lounici

Donnez votre opinion : commentez !