MonPetitMobile

Comparez en toute simplicité

des smartphones de qualité !

Huawei : le Congrès américain défavorable à un allégement des sanctions

Publié le 3 février 2020 à 14h10

Anaïs H.

Pas de commentaire

Un nouveau rebondissement se fait entendre dans l’affaire qui oppose Huawei et le gouvernement américain. Alors que Donald Trump se dit prêt à alléger les sanctions qui pèsent contre le constructeur chinois, le Congrès américain n’est pas de cet avis. Selon ses représentants, Huawei est une véritable menace pour les réseaux 5G et un adoucissement pourrait compromettre la sécurité du pays. Pour conserver la totalité des sanctions contre Huawei, le Congrès serait même prêt à voter une loi limitant l’autorité de Donald Trump à ce sujet.

Pour bloquer Huawei, le Congrès américain envisage de limiter l’autorité de Donald Trump

Depuis de longues semaines, Huawei est accusé d’espionner ses utilisateurs pour le compte du gouvernement chinois. Ces accusations ont donné lieu à l’inscription de la société sur liste noire, impliquant que les entreprises américaines n’ont plus le droit de vendre ou d’acheter des pièces au constructeur. Ces derniers jours, les choses semblaient toutefois s’apaiser. À la suite de sa rencontre avec le président chinois, Donald Trump a notamment indiqué que les fournisseurs américains pouvaient recommencer à commercer avec la marque.

Huawei est avant tout un enjeu politique pour la Chine et les États-Unis

Certains sénateurs dénoncent le fait que Huawei ne soit qu’un argument dans la guerre sino-américaine.

Le Congrès américain semble toutefois ne pas être en accord avec la décision de son président. Pour les représentants de la chambre, la priorité est de sécuriser au maximum les réseaux 5G dans le pays. Selon eux, Huawei reste une menace importante et les Etats-Unis ne peuvent pas se permettre d’alléger les sanctions. Afin d’aller contre la décision du président américain, le Congrès envisage de voter un loi. Cette dernière aurait pour but de limiter la capacité d’action de Donald Trump, notamment en ce qui concerne les sanctions qui pèsent contre Huawei.

Affaire Huawei : un projet de loi qui ne devrait jamais voir le jour

Bien que certains sénateurs se soient montrés très fermes à ce sujet, il semble peu probable qu’une telle loi voit le jour. Si Donald Trump décide d’utiliser son véto présidentiel, les membres du Congrès et du Sénat devraient être au minimum deux tiers à soutenir cette annulation. Il s’avère également compliqué d’imaginer Donald Trump mettre sa signature sur une loi visant à limiter son champ d’action. Huawei reste effectivement un argument de poids dans la guerre commerciale qui oppose les Etats-Unis et la Chine. Dans tous les cas, le constructeur attend encore d’être fixé sur son sort.

Auteur de l'article : Anaïs H.

88 articles publiés

Anaïs Hillion

Anaïs Hillion

Donnez votre opinion : commentez !