MonPetitMobile

Comparez en toute simplicité

des smartphones de qualité !

Débit d’absorption spécifique : quels sont les smartphones à privilégier ou à éviter pour se prévenir de la surexposition aux ondes électromagnétiques

Publié le 15 mars 2019 à 9h29

Elodie G.

Pas de commentaire

Aucun consensus scientifique n’a pour l’instant été trouvé concernant la nocivité des ondes électromagnétiques. Pourtant, tout le monde y est aujourd’hui exposé. Par principe de précaution, l’Union européenne suit donc les recommandations de l’OMS. Le débit d’absorption spécifique, ou DAS, est ainsi limité à 2 W/kg pour les smartphones vendus en Europe. Quelle est la liste des 10 meilleurs et des 10 pires smartphones de 2019 en termes de DAS ?

Qu’est-ce que le DAS, ou débit d’absorption spécifique ?

Le DAS, ou débit d’absorption spécifique, est un indice qui permet de mesurer l’exposition du corps humain aux ondes électromagnétiques. Il faut savoir que ces ondes, notamment émises par nos téléphones portables, sont absorbés par les corps à proximité. Dans le cas du smartphone, il s’agit principalement du cerveau. Malgré tout, il n’existe pas encore d’étude de référence sur la nocivité des ondes électromagnétiques dans leur globalité. Il y en a encore moins concernant leur effet sur le corps humain, sur le long terme.

Les limites de DAS fixées par l'OMS et l'ICNIRP.

L’OMS et l’ICNIRP proposent des mesures de prévention pour pallier notre exposition constante aux ondes électromagnétiques nocives.

Pour pallier ce manque, l’OMS, Organisation Mondiale de la Santé, a demandé une étude à la Commission internationale de protection contre les rayonnements non-ionisants (ICNIRP). Là-dessus, les deux organismes ont défini des valeurs limites recommandées. Pour les smartphones, l’ICNIRP établit la limite maximum suivante : 0,08 W/kg pour le corps entier et 2 W/kg pour la tête ou le tronc. L’Union européenne a pris au sérieux ces recommandations et a imposé la norme maximale de 2 W/kg pour tous les téléphones en Europe dès 2001. Les constructeurs sont donc tenus de tester leurs produits et de respecter cette règle sous peine de sanctions.

En 2019, quels sont les meilleurs smartphones en termes de DAS ?

Comme le souligne la législation européenne, les constructeurs ont l’obligation de noter le taux de DAS sur l’emballage de leurs smartphones. Voici une liste des dix appareils mobiles qui produisent le moins d’ondes électromagnétiques pour la tête :

  1. ZTE Axon Elite (0.17 W/kg)
  2. Samsung Galaxy Note 8 (0.173 W/kg) ;
  3. Samsung Galaxy A7 (mise à jour 2017) (0,21 W/kg)
  4. LG G7 ThinQ (0,244 W/kg)
  5. Samsung Galaxy A8 (0.241 W/kg)
  6. ZTE Max Duo LTE (0.25 W/kg)
  7. Google Pixel XL (0,25 W/kg)
  8. Samsung Galaxy S8+ (0.26 W/kg)
  9. Samsung Galaxy S7 Edge (0.264 W/kg)
  10. LG Q6 (0,28 W/kg)

Les 10 smartphones avec les niveaux les plus élevés d’ondes électromagnétiques

Si certains constructeurs fabriquent des smartphones avec un faible taux de DAS, ce n’est pas le cas de tous. Parmi les pires élèves, il est facile de repérer rapidement les constructeurs chinois, Huawei et Xiaomi. Ce dernier a même été rappelé à l’ordre par l’ANFR en février 2019. Ses smartphones Mi Mix 2S et Redmi Note 5 avaient, en effet, des taux de DAS supérieurs aux normes européennes obligatoires.

Huawei et Xiaomi commercialisent des smartphones qui affichent un haut taux de DAS.

Les constructeurs chinois se démarquent : ils ont les plus hauts taux de DAS.

Voici la liste des 10 pires smartphones en termes de DAS tête :

  1. Xiaomi Mi A1 (1.75 W/kg)
  2. Huawei P8 (1.72 W/kg)
  3. Huawei Mate S (1.72 W/kg)
  4. Motorola Moto Z2 Play (1.680 W/kg)
  5. OnePlus 5T (1.68 W/kg)
  6. Huawei Mate 9 (1.640 W/kg)
  7. Alcatel Touch Idol 3 (1.631 W/kg)
  8. Xiaomi Mi Max 3 (1.58 W/kg)
  9. OnePlus 6T (1,552 W/kg)
  10. Huawei Mate 7 (1.540 W/kg)

Auteur de l'article : Elodie G.

10 articles publiés

Elodie Gueguen

Elodie Gueguen

Donnez votre opinion : commentez !