MonPetitMobile

Comparez en toute simplicité

des smartphones de qualité !

Tim Cook défend la protection des données sur le Web

Publié le 6 novembre 2017 à 15h54

Elsa M.

Pas de commentaire

Le nouveau système d’exploitation Apple iOs 11 lancé en septembre dernier avait surpris les professionnels de la publicité. Outil perfectionné, une caractéristique néanmoins fait mouche auprès des publicitaires et annonceurs. Et pour cause, ce dernier possède une caractéristique qui empêche la collecte de données systématique.

Le nouveau Safari : dangereux pour les publicitaires ?

Le lancement de cette dernière version de Safari, le système d’exploitation Apple avait lieu en septembre. La fonction polémique s’appelle “Intelligent Tracking Prevention”. Ce logiciel  limite drastiquement les “cookies”.  Plus précisément, les cookies, s’emparent des données utilisateurs. Ensuite cela permet aux publicités de s’adapter à ces données grâce aux algorithmes en ciblant leurs utilisateurs. De quoi inquiéter les annonceurs. Les professionnels de la publicité  sont allés jusqu’à publier une lettre invitant Apple à repenser sa technologie. Mais aucune réaction de la part d’Apple qui était resté ferme sur sa position.

Les données d’utilisateurs : un problème relatif comparé aux Fake News

Et le dossier ne s’arrête pas là. Ce rapport de force, entre annonceurs et système d’exploitation, se manifeste après une prise de conscience du problème des Fake News. Il s’agit des fausses informations diffusées en masse sur Internet, plus particulièrement sur les réseaux sociaux. Ayant un impact sur les opinions et comportements des utilisateurs, les Fake News ont fait parler d’elle dans le contexte post-électoral américain. Ces fausses informations sont soupçonnées d’avoir été commandées par des groupes russes pour influencer l’élection. En février dernier, Tim Cook avait d’ailleurs invité le secteur technologique à se pencher sérieusement sur la question. Si Apple n’a pas été mis en cause, ce n’est pas le cas de Google ou Facebook, obligés de se rendre compte de leur poids médiatique. Mozilla avait suivi également au mois d’août 2017 avec la mise en place d’un front de lutte contre ces Fake News.

Avec son nouveau système d’exploitation, Tim Cook a donc joint le geste à la parole, ne serait-ce que pour lutter contre la publicité abusive. Un débat qui n’est que l’arbre qui cache la forêt des menaces qui pèsent sur le web.

Garantir la confiance de l’utilisateur dans le Web

Tim Cook NBC NEWS

Tim Cook s’est exprimé sur NBC News au sujet des préoccupations sur les données qui agitent le Web

Sur NBC Nightly News début novembre, le patron de la marque a ainsi souligné l’importance de la confiance de l’utilisateur et la protection des données. Toutefois, il a précisé le sens qu’il donnait à cette notion :  les questionnements sur l’influence des Fake News en contexte électoral ne représentent qu’une part infime du problème. D’après les propos recueillis dans son interview, repris par Business Insider, la tendance à la manipulation est plus générale. Le résultat ? Créer un climat propice pour influencer et désinformer  les internautes.  Selon lui : “Le vrai problème est que certains de ces outils sont utilisés pour diviser les gens, les manipuler, pour transmettre les fake news à un grand nombre de personnes, et ainsi d’influencer leur pensée.” Le véritable enjeu est donc, passé le temps de la prise de conscience, de pouvoir agir concrètement pour rétablir la confiance. Ce que Tim Cook a réaffirmé avec fermeté.

Auteur de l'article : Elsa M.

41 articles publiés

Elsa Mokrane

Elsa Mokrane

Tests, critiques, avis tranchés... Elsa vous aidera à choisir votre smartphone en vous donnant le maximum d'informations possibles sur les derniers mobiles. ---> Contacter Elsa

Donnez votre opinion : commentez !