MonPetitMobile

Comparez en toute simplicité

des smartphones de qualité !

Une première chez Samsung : un syndicat est sur le point de naître

Publié le 25 mars 2020 à 10h25

Hamidouche L.

Pas de commentaire

Samsung a tenté d’y échapper pendant des années, s’attirant parfois les critiques, mais le moment semble venu. Les employés du conglomérat coréen sont bien décidés à créer un syndicat afin de défendre leur droits.Ko Jee-Hun, employé de l’industriel est le premier à sonner la révolte.

Samsung découvre la révolution syndicale pour la première fois

L’entreprise coréenne a longtemps refusé d’entendre parler d’une quelconque forme de syndicalisme. Effectivement, il était de notoriété publique que Lee Byung-Chul, le fondateur de Samsung, balayait les espoirs de syndicat des employés. Ce dernier scandait : “Moi vivant, jamais ils ne seront autorisés”. Seulement, ce dernier étant mort il semblerait que le changement soit pour maintenant.

Exemple des tracts distribués par les syndicalistes samsung

Les tracts distribués par les employés mettent en scène des personnages d’animes plaintifs.

Si des formes de syndicats ont pu voir le jour chez Samsung, aucune n’avait réellement d’influence. Et pour cause, ils ne s’étaient point affiliés à la Fédération des Syndicats de Corée. Désormais et grâce à la bénédiction de cette dernière, un véritable syndicat va enfin naître au sein du conglomérat. Une bonne nouvelle pour les salariés, certes, mais chez les dirigeants, le son de cloche est tout autre.

Samsung craint pour sa pérennité et ses investissements futurs

Les revendications des salariés sont multiples : de meilleurs salaires, des pauses-déjeuners plus longues ou encore l’arrêt des pré-retraites imposées. Ces exigences sont présentées sous la forme de tract, avec dessus, des personnages de dessins animés exprimant leurs plaintes. Au-delà de l’aspect financier, les salariés de Samsung veulent surtout plus de considérations et revendiquer leur statut d’êtres-humains. La déshumanisation au sein des usines doit peser sur de nombreux employés.

L'entreprise coréenne va découvrir les joies du syndicalisme

Samsung sera confronté pour la première au syndicalisme

Il est fort possible que ces revendications mettent du temps avant de connaître de quelconques suites. Le géant coréen évoluant dans un contexte plus concurrentiel que jamais, les dirigeants estiment qu’une hausse des salaires pourrait être préjudiciable à son bon développement. Cette augmentation entrainerait effectivement un ralentissement des investissements. Pourtant, d’après Kim Dae-Jong, professeur d’économie à l’université de Séoul, Samsung doit apprendre à vivre avec son temps.

Auteur de l'article : Hamidouche L.

17 articles publiés

Hamidouche Lounici

Hamidouche Lounici

Donnez votre opinion : commentez !