MonPetitMobile

Comparez en toute simplicité

des smartphones de qualité !

États-Unis : Huawei réclame 1 milliard de dollars à un opérateur de téléphonie

Publié le 6 juillet 2019 à 11h23

Anaïs H.

Pas de commentaire

Selon le Wall Street Journal, Huawei s’en prend désormais à l’opérateur américain Verizon Communications. L’entreprise américaine est en effet accusée d’avoir volé 230 brevets appartenant au constructeur. Selon les sources, l’affaire a commencé il y a quelques mois, pour ensuite être mise en pause. La firme chinoise vient cependant d’accélérer les choses et réclame dès lors 1 milliard de dollars pour l’utilisation de ses brevets sans autorisation préalable.

Après le vol de ses brevets, Huawei passe à l’offensive

Verizon Communications, un opérateur américain ne faisant pas partie des clients de Huawei, se retrouve accusé d’avoir utilisé différents équipements du constructeur sans autorisation. Au total, cela concernerait 230 brevets. Ces derniers portent notamment sur des infrastructures filaires et du matériel pour réseau. Selon le Wall Street Journal, ces équipements auraient été prêtés à l’opérateur par ses fournisseurs, qui ont des accords avec Huawei.

Huawei accuse Verizon Communications de vol de brevets et réclame 1 milliards de dollars

Le porte-parole de l’opérateur américain avoue que, au vu du contexte géopolitique actuel, ces questions dépassent totalement Verizon.

Révélée en février 2019, cette affaire avait finalement été laissée en pause, certainement à cause des déboires que rencontre Huawei sur le sol américain. Le constructeur semble néanmoins prêt à passer à l’offensive afin d’obtenir justice. Pour trouver une issue à cette problématique, des responsables des deux firmes viennent d’ailleurs de se rencontrer. La première question évoquée concerne le nombre exact de brevets utilisés sans autorisation. Pour faire face à ce vol, le géant chinois demande entre autres un dédommagement de 1 milliard de dollars.

Huawei/Verizon Communications : un prétexte dans la guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis

Après avoir laissé cette affaire en suspens pendant plusieurs mois, Huawei souhaite désormais un dédommagement pour ce vol de brevets. Beaucoup s’interrogent quant au moment choisi. Le constructeur chinois se trouve en effet au cœur de la guerre commerciale opposant les États-Unis à la Chine. Certains soulèvent qu’attaquer Verizon Communications maintenant serait donc simplement un prétexte pour la firme. En mettant en avant l’utilisation de 230 de ses brevets, le constructeur démontre en effet son importance sur le réseau américain et compte bien ne pas se laisser faire.

À voir aussi : Huawei dépose officiellement la marque de son système d’exploitation en Europe.

Auteur de l'article : Anaïs H.

60 articles publiés

Anaïs Hillion

Anaïs Hillion

Donnez votre opinion : commentez !