MonPetitMobile

Comparez en toute simplicité

des smartphones de qualité !

iPhone : comprendre la guerre entre Apple et le FBI

Publié le 18 février 2016 à 16h07

Victor M.

Pas de commentaire

Depuis décembre dernier, les autorités poursuivent leur enquête sur les auteurs de l’attentat de San Bernardino, en Californie, qui avait fait pas moins de 14 morts. Pour rappel, un couple marié, Syed Farook et Tashfeen Malik ont ouvert le feu dans un bâtiment de la ville de San Bernardino.

Avoir un accès à leurs téléphones mobiles permettrait de savoir s’ils avaient des complices via les photos, messages et appels émis. Le problème est que Tim Cook, le PDG d’Apple, refuse catégoriquement d’aider le FBI à décrypter l’iPhone d’un des deux terroristes. Le président directeur général de la marque a expliqué dans un communiqué la raison de ce refus. Aider les autorités représenterait une menace pour « la sécurité » de ses clients. La guerre a donc été déclarée, ce qui est loin d’être dans les habitudes d’Apple.

La justice demande de l’aide à Apple

Pourquoi la justice veut-elle déchiffrer toutes les données de l’iPhone ? Le mobile est protégé par un mot de passe, mais Apple semble ne pas avoir sa copie dans leur système. Il est toutefois possible pour la marque de désactiver une fonction sur le téléphone, qui permettait de supprimer tout son contenu après dix tentatives infructueuses de déverrouillage de l’iPhone.

Deuxième demande de la justice à Apple : le fait qu’il autorise la saisie automatique du mot de passe grâce à un programme informatique. Pour donner un ordre d’idée, il y a 10000 possibilités pour un code à 4 chiffres. Le FBI ne veut donc pas tenter de déchiffrer ce code à la main. Pourquoi Apple refuse-t-elle cette simple demande ?

applefbi

Tim Cook refuse de créer une « porte dérobée »

La réponse de Tim Cook est claire, nette, et précise : donner cet accès donnerait une mauvaise image de la marque pour la sécurité des iPhones de leurs clients :

“Le FBI nous demande de fabriquer une nouvelle version de notre système d’exploitation afin de contourner des mesures de sécurité importantes. Entre les mauvaises mains, ce logiciel permettrait de débloquer n’importe quel iPhone. Cela reviendrait à créer une porte secrète, et même si le gouvernement promet qu’elle ne serait utilisée que dans ce cas, nous n’en avons aucune garantie.”

Le géant Google soutient totalement Apple en affirmant que la sécurité de la vie privée des utilisateurs peut être mis en péril.

La réponse des experts

Plusieurs suppositions sont données par les experts, les avis étant largement partagés. John Kelley, un ex ingénieur d’Apple suppose que la marque pourrait juste modifier le système « d’enclave sécurisée ».  Alors que pour Errata Security, mettre à jour le firmware suffirait à débloquer l’iPhone.

La guerre est lancée entre le FBI et Apple. Apple cèdera-t-elle et exécutera-t-elle les ordres de la justice ? Les armadas d’avocats de la firme de Cupertino sont sur le pied d’oeuvre, les enjeux étant énormes.

Auteur de l'article : Victor M.

43 articles publiés

Victor Malatier

Victor Malatier

Rédacteur en chef, Victor est chargé de la publication des nouveaux smartphones et de l'ensemble des informations des constructeurs.

Donnez votre opinion : commentez !