MonPetitMobile

Comparez en toute simplicité

des smartphones de qualité !

Android : Google désormais obligé de proposer des alternatives à son moteur de recherches

Publié le 30 octobre 2019 à 17h11

Anaïs H.

Pas de commentaire

Depuis des années, tous les utilisateurs d’Android se voient proposer par défaut l’utilisation du moteur de recherches Google Chrome. Bien que cela puisse sembler logique pour certains, cette façon de faire n’est pas au goût de la Commission européenne. Cette dernière tente, depuis déjà plus d’une décennie, de pousser la firme de Mountain View à respecter les réglementations en vigueur visant à ne pas favoriser ses services.

Android au cœur des préoccupations de la Commission européenne

La Commission européenne ne compte rien laisser passer, et ce peu importe la firme mise en cause. En ce moment, l’organisme s’en prend à Android, le système d’exploitation de Google. Dans les faits, la firme de Mountain View se retrouve accusée de « pratiques abusives et anticoncurrentielles ». Le principal problème est que l’OS propose le moteur de recherches Google Chrome de façon automatique, sans demander l’avis des utilisateurs. Cette préinstallation permet notamment à la société américaine de conserver sa place de numéro sur le marché et de ne laisser que très peu de chances à ses concurrents de s’imposer.

Google est désormais obligé de proposer par défaut l'installation d'autres moteurs de recherches

Après avoir payé une lourde amende pour ce manquement, Google s’est vu dans l’obligation de revoir sa façon de faire. Depuis la fin du mois de juin 2019, Android se doit de proposer des alternatives à Chrome. Dans cette optique, l’OS met désormais en avant des concurrents à son moteur de recherches. Les consommateurs peuvent ainsi faire leur choix rapidement en prenant notamment en compte des notions telles que la protection des données ou bien encore l’éthique.

Google déjà épinglé par la Commission européenne pour le non-respect des réglementations

Ce n’est en outre pas la première fois que la firme se retrouve accusée de pratiques commerciales abusives et anticoncurrentielles. Entre 2017 et 2019, Google a dépensé plus de 8 milliards de dollars en amendes. Le géant américain avait notamment été accusé d’avantager son comparateur Google Shopping dans les résultats de recherches des internautes. Quelques mois plus tard, l’entreprise a également été pointée du doigt pour l’ajout d’une clause d’exclusivité dans ses programmes AdSense.

Auteur de l'article : Anaïs H.

68 articles publiés

Anaïs Hillion

Anaïs Hillion

Donnez votre opinion : commentez !