MonPetitMobile

Comparez en toute simplicité

des smartphones de qualité !

Google Maps abaisse son seuil de gratuité : des alternatives existent

Publié le 3 août 2018 à 10h22

Bastien N.

Pas de commentaire

Google Maps change, depuis le 11 juin, sa politique concernant la gratuité de son application cartographique, Google Maps. Auparavant gratuite pour beaucoup, elle sera bientôt facturée aux entreprises et aux collectivités qui en font grand usage. Cela pourrait leur revenir très cher. C’est l’occasion de revenir sur les différentes applications qui permettent de trouver son itinéraire.

Les tarifs de Google Maps explosent au-delà de toute proportion

Google Maps a toujours facturé son application, au-delà d’un certain seuil. C’est ce que la firme nomme un tarif freemium : l’utilisation est gratuite jusqu’à un certain nombre d’utilisations. La nouveauté réside donc dans la forte baisse de ce seuil, et dans l’augmentation du prix des consultations. Il s’agit principalement du service de localisation et de recherche d’itinéraires de Google que les entreprises insèrent dans leur site web. Ce seuil de gratuité passe de 25.000 requêtes par jour à moins de 1000. Et côté prix, alors que le lot de 1000 requêtes ne coûtait auparavant que 50 centimes, il explose dorénavant pour atteindre 7 dollars. Pour une entreprise dépassant le seuil des 25 000 requêtes quotidiennes, le surcoût sera multiplié par 420.

Google Maps géolocalisation

Google Maps couvre toute la surface du globe. Cependant, l’application n’est plus gratuite pour tout le monde.

Quels sont les autres services de cartographie disponibles en France ?

Après que Google a écarté ses concurrents comme Michelin, Esri ou MapOuest, vers quel service se tourner pour échapper à ces nouveaux coûts ? Il existe encore, heureusement, des services similaires à ceux que fournit Google. Cependant ils ne permettent pas, pour l’instant, la géolocalisation mobile. Du côté des services publics, par exemple, le géoportail de l’IGN, l’Institut national de l’information géographique et forestière, est à disposition. Il est aussi possible d’aller voir les différents logiciels des éditeurs des SIG, les Systèmes d’Information Géographique, disponibles également en ligne. Et pour le tout-venant de la ville, il y a de plus OpenStreetMap. Cette plateforme de cartographie repose sur les valeurs du logiciel libre. Son système reste ouvert et les informations sont gratuites. Sa qualité n’atteint pas encore celle de Google, mais elle s’étendra à proportion du nombre de contributeurs.

IGN geolocalisation alternative à Google Maps

L’IGN propose gratuitement des informations routières, géographiques et topographiques.

Auteur de l'article : Bastien N.

18 articles publiés

Bastien Noel

Bastien Noel

Donnez votre opinion : commentez !