MonPetitMobile

Comparez en toute simplicité

des smartphones de qualité !

Quel opérateur offre la meilleure couverture réseau à la campagne ?

Publié le 28 septembre 2017 à 11h36

Victor M.

Pas de commentaire

L’ARCEP a récemment révélé un nouvel outil de comparaison des opérateurs. L’occasion d’en savoir un peu plus sur la couverture  réseau de nos campagnes.

L’autorité régulatrice des télécoms en France, l’ARCEP, a mis à disposition du public un outil permettant d’évaluer la couverture réseau des opérateurs avec une précision inédite. Il est désormais possible de comparer pour chaque opérateur la couverture d’une zone donnée avec une précision de 50 mètres. Si on sait déjà que la couverture des grandes villes est optimale, cet outil nous permet de mieux évaluer les progrès qui restent à faire dans les zones rurales.

Près de 90% du territoire couvert en voix et SMS

La carte consultable sur monreseaumobile.fr permet d’établir les chiffres de la couverture moyenne de différents lieux de vie. Il est ainsi possible d’évaluer séparément la couverture moyenne des zones rurales, périurbaines et urbaines. Alors que ces dernières sont couvertes à 98% par le réseau voix/SMS, les zones rurales, elles, ne bénéficient que d’une couverture réseau de 89,5%. La couverture SMS dépasse légèrement la couverture voix, avec 91% de couverture contre 88%. Bouygues est le dernier en matière de SMS, tandis que Free est le dernier en matière de voix.

La navigation web largement en retard

Le clivage entre zones urbaines et rurales est d’autant plus visible lorsqu’on s’intéresse à la couverture 3G/4G. Dans les villes, la navigation web est possible dans 98% des cas, du moins pour les clients d’orange. Les zones périurbaines sont légèrement moins couvertes, avec une navigation web possible dans 95% des cas, toujours avec Orange.

La couverture 4G dans les zones rurales est loin d'être idéale

Orange couvre 65% du territoire en 4G. La plupart des zones montagneuses et rurales sont pourtant exclues.

On descend ainsi à 72% du territoire couvert dans les zones rurales, soit une perte de 23 points entre les abords des villes et la campagne. Les débits montants et descendants y sont presque 3 fois plus faibles que dans les zones intermédiaires. Par rapport, aux villes, les débits observés dans les campagnes sont quasiment 5 fois inférieurs. Et ce n’est qu’une moyenne. Les cartes laissent apparaître des énormes vides dans les zones plus montagneuses. Les Alpes, les Pyrénées, le Massif Central et la Corse sont particulièrement délaissés par la 4G.

Auteur de l'article : Victor M.

43 articles publiés

Victor Malatier

Victor Malatier

Rédacteur en chef, Victor est chargé de la publication des nouveaux smartphones et de l'ensemble des informations des constructeurs.

Donnez votre opinion : commentez !