MonPetitMobile

Comparez en toute simplicité

des smartphones de qualité !

Smartphones : vers la fin des écrans aux mille fissures ?

Publié le 12 avril 2017 à 14h38

Pierre-Yves C.

Pas de commentaire

On a tous déjà vu, ou même eu, des smartphones dont l’écran s’est retrouvé couvert de fissures après une simple chute. Les constructeurs prévoient des écrans toujours plus solides grâce au Gorilla Glass, mais hélas, rien ne garantit que le terminal ne souffrira pas.

À moins que cette nouvelle technologie ne leur permette de s’auto-réparer.

Des chercheurs ont créé un matériau auto-réparant les smartphones

Si l’information est vraie, la nouvelle est plus qu’intéressante pour le domaine de la téléphonie mobile. Le matériau en question bénéficie de capacités remarquables : une grande élasticité, transparence, et capacité auto-réparatrice. La question que chacun se pose alors : comment ça marche ? Il s’agit d’un procédé chimique apparemment simple. Mais il faut d’abord rappeler une chose : la matière qui se répare toute seule, ce n’est pas nouveau.

Outre la peau qui est capable de cicatriser après une blessure, il existe des matériaux ayant la même capacité. Et le monde du smartphone en profite déjà avec le LG G Flex, dont le dos peut se réparer pendant la nuit, ou la journée. Le hic, c’est qu’alors, la technologie n’était pas applicable aux écrans pour une raison très simple : le matériau utilisé ne conduit pas l’électricité.

Ecran d'iPhone cassé

Un écran d’iPhone suite à un malheureux accident.

Un nouveau matériau adapté aux écrans

La nouvelle technologie garde donc les mêmes caractéristiques que précédemment, tout en étant capable de conduire l’électricité. Cela fonctionne grâce à des ions chargés et des molécules qui s’attirent. Grâce à la conduction de l’électricité, le matériau peut alors servir à manufacturer des écrans capables de se réparer. Ce qui tombe bien, c’est l’élément le plus fragile des smartphones.

Le scientifique à la tête de ce projet est un certain Chao Wang de l’université de Riverside, en Californie. S’il travaille là-dessus, c’est parce qu’il est un grand fan de comic books, et en particulier du personnage de Wolverine. Ce dernier est un mutant, membre des X-Men, et capable de guérir des pires blessures en quelques secondes grâce à la capacité extraordinaire qu’a son corps à se réparer. Qui sait si cette anecdote ne mènera pas au nom très officiel de “Wolverine Glass”.

Auteur de l'article : Pierre-Yves C.

102 articles publiés

Pierre-Yves Coulbeaux

Pierre-Yves Coulbeaux

Rédacteur web. Féru d'informatique et de nouvelles technologies. ---> Contacter Pierre-Yves

Donnez votre opinion : commentez !