MonPetitMobile

Comparez en toute simplicité

des smartphones de qualité !

Quand le smartphone est la cause d’accidents involontaires

Publié le 19 mai 2020 à 11h07

Bruno D.

Pas de commentaire

Cela ne reste plus à prouver : les smartphones sont définitivement au cœur de la vie des jeunes générations. Véritable petit ordinateur tactile, les avantages et outils pratiques de cette technologie a permis au monde digital d’évoluer rapidement. Pourtant, tout n’est pas tout rose dans le pays des smartphones addicts. Les dangers physiques liés aux téléphones mobiles deviennent maintenant monnaie courante.

L’iPhone, première cause de cette nouvelle catégorie d’accidents

Si la téléphonie mobile pré-smartphone présentait moins de problèmes, les choses ont changé. La sortie du premier iPhone en 2007 a marqué un tournant décisif dans l’utilisation des téléphones, ainsi que dans la manière d’agir des consommateurs. Désormais moins attentifs au monde extérieur, les utilisateurs prennent des risques inconsidérés.

Cause d'inattention, l'iPhone a été le premier à perturber les utilisateurs.

En déplacement dehors = lever la tête et ranger le smartphone

Lire ses mails, utiliser une application, être distrait par sa musique ou encore chasser des créatures avec Pokémon GO : autant de possibilités désormais disponibles entre les mains des citoyens depuis l’apparition des premiers smartphones. Des cas de blessures, contusions, coupures et hématomes se sont multipliés ces dernières années. Leur point commun : un smartphone à l’origine de l’accident.

Des distractions tactiles qui perturbent les utilisateurs inconscients

Le problème le plus grave est celui lié à l’utilisation du smartphone au volant. Dans ce genre de situations, les risques sont décuplés et les conséquences peuvent être funestes. Une étude a récemment ciblé un panel d’une centaine d’hôpitaux américains. Toutes situations confondues, près de 2500 blessures étaient en lien avec l’utilisation d’un smartphone.

Utiliser son smartphone au volant d'un voiture, une cause d'accidents encore plus graves.

Naviguer ou conduire, il faut choisir !

La majorité des victimes de ces accidents est âgée de 18 à 29 ans. Cette tranche d’âge représente 40% des accidents répertoriés. Cela équivaut donc à plus d’un tiers des utilisateurs conduits aux urgences. Ayant grandi directement avec une technologie tactile et connectée entre les mains, il est normal que la dernière génération soit la plus impactée.

iPhone, Pokémon GO et autres effets de mode à risques

L’iPhone en 2007, suivi de près par l’arrivée du reste des premiers smartphones, a marqué le début de ces problèmes d’inconscience. Certains consommateurs, enthousiasmés par cette nouveauté, ont perdu leurs réflexes dans le monde réel. Traverser une route en toute sécurité, se concentrer au volant d’une voiture ou encore en descendant des escaliers : autant de moments où l’utilisateur n’est désormais plus focalisé sur ce qu’il fait à 100%.

Le dernier pic d’accidents liés aux smartphones remonte à 2016, année de sortie de l’application Pokémon GO sur tout support tactile. Les moins de vingt ans, absorbés par ce jeu en réalité augmentée, ont rapidement perdu toute notion de sécurité. Les accidents parfois mortels se sont alors multipliés. Être conscient des dangers de la perte de concentration est une chose, il est maintenant du devoir des utilisateurs de lever le nez, afin de se rappeler que le monde réel n’est pas virtuel et sans conséquences physiques.

Auteur de l'article : Bruno D.

8 articles publiés

Bruno Defrance

Bruno Defrance

Donnez votre opinion : commentez !