MonPetitMobile

Comparez en toute simplicité

des smartphones de qualité !

Huawei tente de devenir indépendant entre Apple et Google

Publié le 14 août 2020 à 15h59

Louis O.

Pas de commentaire

Le chinois subi de plein fouet la crise du coronavirus. Depuis quelques semaines, il enregistre la plus forte baisse des ventes sur le marché. Huawei doit également jongler avec l’interdiction d’utiliser le système Android dans un futur proche. Il est aussi accusé d’espionnage industriel et technologique, en pleine guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis. Le constructeur chinois s’adapte aux circonstances.

Huawei est encore sous le coup des menaces américaines, les services de Donald Trump soupçonnent la Chine de se servir du constructeur de smartphone pour interférer et voler certaines technologies américaines. Washington accuse le chinois d’espionnage industriel et technologique. Huawei reste coincé dans une guerre politique sino-américaine qui lui coûte une meilleure visibilité sur le marché. Il doit se réinventer pour exister et vendre l’ensemble de ses smartphones, parmi eux, le P40, le P Smart pro et les autres.

Huawei développe son propre système d’exploitation

Google et Apple sont les deux seules entreprises qui alimentent les smartphones grâce à leur système d’exploitation. La disparition des services Microsoft reste l’une des causes des difficultés actuelles de Huawei. Second plus grand vendeur de smartphones, Huawei se retrouverait dans quelques semaines sans aucun système d’exploitation pour ses produits.

Huawei développe son système d'exploitation.

Huawei pourrait se retrouver sans système d’exploitation, alors le constructeur essaye de développer son propre système d’exploitation.

Huawei a le droit encore pour quelque temps de tourner sur une version Android. Il envisage de ce fait la création d’un système d’exploitation interne d’ici quelques mois. En réalité, la menace plane depuis 2018 sur le constructeur chinois, il a quand même réussi à installer des applications de services propres sur ses mobiles : AppGallery, Huawei music et vidéo. Dans le futur, aucune autre grande application telle que Google Maps ou YouTube ne seront tolérées.

Encore quelques semaines avant que les applications Android ne disparaissent

Le chinois n’a pas un genou à terre, mais essaye de se maintenir dans la course aux innovations. Le constructeur avait pris la décision de sortir quelques smartphones avant la sanction américaine. Ces smartphones utilisent sans aucun problème les systèmes de Google. Huawei par exemple commercialise une mise à jour de son P30 Pro en plus du P Smart20 et P Smart pro. La marque assure que tous les smartphones cités sont au programme des nouveautés malgré l’interdiction américaine. En réalité, Huawei profite du laps de temps qui lui reste pour équiper ses mobiles du système Android. Une stratégie suffisante pour rester compétitif ? Difficile à dire, Huawei n’a pas la confiance des opérateurs et des distributeurs, ces derniers refusent en effet de commercialiser les smartphones comme le P40, en l’absence du système Android.

Android plus disponible ?

Huawei réfléchit à lancer son propre système d’exploitation pour contrer l’embargo des Etats-Unis.

Les opérateurs semblent peu convaincus de vendre les smartphones de la marque sans les qualités d’Android. Ainsi, ils envisagent de mettre en avant seulement les versions P Smart20, P30 Pro ou l’Honor X9. Il reste encore beaucoup de travail à Huawei pour nouer une relation commerciale forte.

Auteur de l'article : Louis O.

51 articles publiés

Louis Oeuvrard

Louis Oeuvrard

Donnez votre opinion : commentez !