MonPetitMobile

Comparez en toute simplicité

des smartphones de qualité !

Orange boycotte Huawei pour la mise en place du réseau 5G en France, malgré l’absence de cadre légal

Publié le 19 mars 2019 à 10h23

Elodie G.

Pas de commentaire

Huawei est accusé d’espionnage par de nombreux pays. Les États-Unis sont allés jusqu’à interdire ses produits sur le territoire, arguant qu’ils menacent la sécurité nationale. En France, tous les opérateurs ont utilisé les équipements 5G de Huawei. Il n’y a aucun cadre légal qui contrôle ces produits et aucune incitation à se fournir chez d’autres constructeurs. Malgré tout, Orange a décidé de suivre le mouvement de boycott. Stéphane Richard, le CEO d’Orange, annonce qu’il compte travailler avec ses partenaires traditionnels, Ericsson et Nokia.

Un petit rappel sur l’affaire Huawei et les accusations d’espionnage

Dans le cadre de la mise en place du nouveau réseau 5G dans le monde, de nombreux opérateurs de téléphonie ont décidé de mettre de côté les constructeurs chinois. En conséquence, le Royaume-Uni, l’Australie, la Nouvelle-Zélande et le Japon ont décidé d’interdire les équipements de Huawei. Les États-Unis sont même allés plus loin en interdisant à son administration d’acheter les produits de l’entreprise chinoise. Le gouvernement américain estiment qu’il s’agit d’une question de sécurité nationale.

Dans les faits, Huawei a été accusé d’installer des portes dérobées dans ses équipements, ce qui a été qualifié d’espionnage. Ces points d’accès permettraient à l’entreprise et au gouvernement chinois d’avoir accès aux données privées et confidentielles des utilisateurs du réseau. Le constructeur chinois dément les propos et a récemment porté plainte contre le gouvernement américain.

Huawei est boycotté pour la mise en place de la 5G.

Les pays sont de plus en plus nombreux à boycotter Huawei pour la mise en place de la 5G (en noir).

Sans cadre légal incitatif, Orange décide tout de même de boycotter Huawei

En France, les opérateurs téléphoniques utilisent tous les équipements contestés. SFR, Free et Bouygues Telecom ont eu recours à  Huawei pour la mise en place de leurs réseaux actuels. Orange a également testé les antennes 5G de Huawei dans ses locaux, mais l’opérateur ne prévoit toutefois pas d’utiliser ces équipements dans le réseau public. Stéphane Richard, le CEO d’Orange explique : “nous n’avons pas prévu de faire appel à Huawei dans la 5G. Nous travaillons avec nos partenaires traditionnels que sont Ericsson et Nokia”. Huawei ne dément pas pour autant espérer fournir Orange en équipements 5G en dehors de la France. Huawei reste donc un partenaire important de l’opérateur.

Stéphane Richard, le CEO d'Orange, décide de boycotter Huawei.

Stéphane Richard, CEO d’Orange indique qu’ils n’utiliseront pas les équipements de Huawei.

Le gouvernement français n’a, pour l’instant, jamais mis en place de normes de sécurité vis-à-vis de ces équipements étrangers. Alors que certains les considèrent comme dangereux pour la sécurité nationale, les opérateurs français n’ont pourtant aucune obligation légale de considérer d’autres choix. Huawei est en effet le leader mondial en termes d’équipement réseau. Le constructeur chinois a ainsi déjà signé plus de 25 contrats pour la 5G et 10 000 stations 5G ont été livrées à travers le monde. Malgré les boycotts de ses services, la société compte d’ailleurs dépasser 100 milliards de dollars de chiffre d’affaires cette année.

Auteur de l'article : Elodie G.

10 articles publiés

Elodie Gueguen

Elodie Gueguen

Donnez votre opinion : commentez !